Le bois pour lutter contre les changements climatiques

13 Mai 2016

Jean-François Boucher, biologiste, docteur en sciences forestières et professeur en éco-conseil à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) est venu présenter sa conférence intitulée : «Matériau bois et carboneutralité des bâtiments: Pourquoi et comment?».


MOIS DE L'ARBRE. L’Association forestière bas-laurentienne conviait le public à une conférence pour marquer le lancement du Mois de l'arbre et des forêts au Bas-Saint-Laurent et pour expliquer que l'utilisation du bois en construction était un acteur important dans la lutte aux changements climatiques.


© Photo gracieuseté AFBL


Jean-François Boucher, biologiste, docteur en sciences forestières et professeur en éco-conseil à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) est venu présenter sa conférence intitulée : «Matériau bois et carboneutralité des bâtiments: Pourquoi et comment?».


"M. Boucher a su convaincre le public à l'importance de la forêt et du matériau bois comme acteur important pour la lutte contre les changements climatiques. Il est maintenant reconnu mondialement qu’il fait de plus en plus chaud et que si rien n’est fait, la situation va continuer de se dégrader et ce, de façon exponentielle. Il faut donc réagir en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES), en absorbant le gaz carbonique (par enfouissement et/ou séquestration) et en s’adaptant aux nouvelles conditions environnementales et technologiques», mentionne la directrice de l'Association forestière, Catherine Beaudoin.

Une plus grande utilisation du bois dans la construction industrielle diminuerait l’utilisation du béton et de l’acier qui sont des matériaux à forte production de GES. Le bois, pour sa part, est fabriqué par la photosynthèse en transformant le gaz carbonique en chaîne de carbone. L’utilisation du bois en construction séquestre donc le carbone pour une longue période, tout comme les sols forestiers.

Aux dires de M. Boucher, «il est tout à fait possible de lutter contre les changements climatiques en pratiquant un aménagement forestier durable». Bien que M. Boucher reconnaît le bien fondé des aires protégées pour conserver certains attributs de la forêt, il a insisté pour mentionner aux participants qu’un aménagement intensif était plus efficace pour améliorer le bilan de carbone qu’une forêt dite protégée.

La présentation de Jean-François Boucher est disponible sur le site Web de l’Association.

Source : http://www.lavantage.qc.ca/Actualites/2016-05-10/article-4525069/Le-bois-pour-lutter-contre-les-changements-climatiques/1

Service à la clientèle 1-877-567-5910
servicealaclientele@groupelebel.com






logo
logo
logo
logo
logo