50 % plus de bois d’ici 2063

Le forestier en chef du Québec, Louis Pelletier, a proposé au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, un cadre stratégique qui permettra d’augmenter la possibilité forestière de 50 % d’ici 2063 pour atteindre 50 millions de mètres cubes, et ce, tout en respectant les trois grands piliers de la Loi sur les forêts que sont l’environnement, les aspects sociaux et l’économie.

 

Au cours d’une entrevue qu’il accordait au quotidien Le Droit, l’ingénieur forestier a soutenu qu’il était raisonnable de croire qu’avec une série de mesures déjà bien documentées, l’objectif n’est pas hors de portée. La possibilité forestière actuelle est de l’ordre de plus ou moins 33 millions de mètres cubes pour toutes les essences. Il s’agit donc d’augmenter la productivité de la forêt québécoise de 15 millions de mètres cubes sur un horizon de 50 ans.

 

« Il faut s’assurer que notre forêt puisse faire face à des périodes difficiles. Qu’elle ait de la résilience. Il se produit des événements comme les perturbations naturelles et d’autres contraintes », insiste le forestier en chef pour bien illustrer l’importance d’augmenter cette productivité dans le temps, alors que de nouveaux défis comme les changements climatiques vont influencer notre environnement.

RETOUR À L’ACCUEIL